Compte rendu de l’assemblée générale – avril 2016

Le 20 avril 2016 au Solilab à Nantes (44)
Nombre de personnes présentes : 45 (d'après les feuilles d'émargement)

Première partie : Rapport d'activité (Jean-Claude)
I – Animations du territoire et du réseau adhérents
L'association a été présente en 2015/2016 sur de nombreuses animations sur le territoire du Pays de Retz (Jardinades, vide-jardins, marchés).
Les événements « Buzz' in Retz'L », organisés avec les professionnels adhérents ont été appréciés par les pros présents mais il était difficile de les faire venir. Une nouvelle formule a été proposée cette année : les apéros du réseau, ces événements mensuels réunissent plus de monde.
L'association a été présentée à d'autres réseaux : Ecossolies, Alternatiba, GAB44. Elle est beaucoup sollicitée pour présenter la monnaie locale. Une quinzaine de ciné-débats autour du film « Demain » ont permis de présenter le Retz'L auprès des particuliers.

II – Le réseau en quelques chiffres
Évolution des adhésions :

  • particuliers = il y a une stagnation du nombre d'adhésion. Chacun doit contribuer à faire connaître le Retz'L et parrainer de nouveau adhérents. Par contre, l'utilisation que les particuliers font de leur Retz'L a augmenté cette année : 130€ en 2014/2015, le double en 2015/2016.
  • professionnels = le nombre d'adhésion est croissant, comme l'année précédente.
  • ¾ des adhérents particuliers sont dans l'agglo nantaise, 20% sur Pornic et St Brevin
  • Le Retz'L est présent sur 35 communes mais est plus densément utilisé sur 4-5 communes. L'alimentation est le secteur dans lequel circulent le plus les Retz'L.

III – Vie associative et évolution du fonctionnement
Il y a aujourd'hui 21 comptoirs de change, 15 tenus par des pros, sur 13 communes.
La communication est à améliorer, il faut par exemple relancer la « Nious letter ».
Les 12ème rencontres nationales des monnaies locales complémentaires ont été organisées en novembre 2015 par le Réseau du Retz'L. 37 monnaies ont participé à ces rencontres, soit une centaine de personnes.
Une réflexion sur le développement du réseau dans les années à venir a été lancée dans le cadre de l'incubateur des Ecossolies.

Remarques des adhérents :
Remarque 1 : les pros sont aussi des particuliers, ce qui n’apparaît pas assez dans la présentation
Réponse : effectivement, il est intéressant de compter plutôt le nombre total d'adhérents
Remarque 2 : certaines personnes utilisent des Retz'L sans avoir ré adhéré, le nombre d'utilisateurs serait donc peut-être sous-évalué. Le problème se pose surtout avec les particuliers qui oublient parfois de ré-adhérer et utilisent leurs Retz'L pendant 3-4 mois après la date d'expiration, avant de renouveler leur adhésion.

Rapport d'activité approuvé à l'unanimité

 

Flash info (Catherine)
Nouvelle monnaie locale « Le Rozo » à Saint-Nazaire. Sort le 23 avril, à l'occasion du salon du savoir-faire local à Saint-Nazaire. Catherine émet l'idée de réfléchir à échanger les monnaies, c'est à dire passer une convention Retz'L/Rozo, pour qu'il suffisse d'adhérer à une monnaie pour pouvoir payer dans les deux monnaies.

 

Deuxième partie : Rapport financier
I – Compte de résultats (Michel)
Les résultats sont moins importants que l'année précédente en bénéfices nets mais restent plutôt bons.
L'organisation des 12ème rencontres nationales des monnaies locales complémentaires ont amené des recette mais ont également coûté, il y a un retour à l'équilibre. Ces rencontres n'ont rien coûté financièrement mais ont rapporté en terme d'image.
Les subventions (17 000€) sont aujourd'hui indispensables à l'association : Bouguenais, Nantes Métropole, État (contrat d'insertion). Inquiétude : les subventions ne seront pas automatiquement renouvelées dans les années à venir, ce n'est pas un mode de financement sûr et pérenne.
Les recettes liées aux adhésions sont stables (5 000€).
Les gains issus de la reconversion sont reversées à des associations donc ne sont pas de véritables recettes pour l'association du Réseau.
Charges : dépenses exceptionnelles liées aux rencontres nationales des MLC. Charges importantes pour la rémunération et les charges sociales du poste de Jean-Claude. Ce poste sera renouvelable seulement si les subventions sont renouvelées.
Bénéfice : 2 521€

II – Bilan (Michel)
33 000€ en banque. La moitié correspondent à la garantie de remboursement du Retz'L. L'autre moitié correspond aux bénéfices accumulés depuis 3 ans.
Michel attire l'attention sur le modèle économique de l'association. Les financements pérennes (adhésions, gains liés à la reconversion, encarts publicitaires) ne suffisent pas pour payer un salarié, le modèle fonctionne seulement grâce aux subventions.
Proposition de Michel : Pays de Retz : 170 000 personnes. Si chaque commune donne 1€ par habitant, ça marche ! PIB = 3-4 milliards. 1 000ème de cette activité : ça marche aussi !

Rapport financier approuvé à l'unanimité

III – Attribution des bénéfices de reconversion aux projets associatifs (Sandra)
757€ de dons par les professionnels sont à reverser à des associations du territoire (qui deviennent alors adhérentes aux réseaux si ce n'est pas déjà le cas)
Deux associations ont porté leurs candidatures pour l'attribution de ce fond :

  • Les Agités d'la cale – association arts/musiques/festival
  • 100% artisans (dont Meleo Cuir) – marché d'artisans. Proposent au Réseau du Retz'L de tenir un stand sur leur marché pour promouvoir/expliquer la MLC.

Sandra propose de partager la reconversion en deux, pour que les deux associations en bénéficient.
Remarques des adhérents :
Remarque 1 : Réticence pour Les Agités d'la cale car ils font payer les artistes pour travailler.
Proposition : verser la subvention en leur précisant cette réticence.
Remarque 2 : Soumettre l'idée aux deux associations d'intégrer le Retz'L dans leurs échanges, notamment au cours du festival et le mettre en avant.

L'attribution des bénéfices de la reconversion en deux moitiés égales aux deux associations candidates est approuvée à l'unanimité.

 

Troisième partie : Plan de développement 2016/2017 (Sandra)
Accompagnement du Réseau du Retz'L au sein de l'incubateur des Ecossolies.
Rencontre avec l'Institut des territoires coopératifs : Anne et Patrick Beauvillard de l'Observatoire de l'implicite. Lecture du post du 21 mars 2016 paru dans leur « Journal de l'itinérance ».
Le plan de développement du Réseau du Retz'L est composé de 4 grands axes.

1. Développer/faciliter les (ré-)adhésions

  • Adhésion de nouveaux professionnels : parrainage entre pros, particuliers identifient les pros autour d'eux, simplifier les adhésions
  • Animer le territoire, aller à la rencontre des habitants
  • Faciliter les ré-adhésions
  • Développer un réseau d'ambassadeurs
  • Visibilité/com. Nouvelle plaquette couleur en 2016. Avec volet d'adhésion détachable pour le diffuser plus facilement
    Question 1 : plaquettes ou adhésions via fichier numérique ? Oui, possible
    Question 2 : adhérer en ligne ? À étudier
  • Nouveau bulletin d'adhésion particulier
    Proposition : adhésion à tarif libre, conseillé 10€ (avant = 5€ minimum)

L'instauration d'une adhésion libre, avec un prix conseillé de 10€ est approuvée à l'unanimité ainsi que l'édition de nouveaux bulletins d'adhésion tenant compte de cette modification.

2. Améliorer l'utilisation, la circulation du Retz'L. Transformer l'adhérent en usager

  1. Usagers particuliers
    Modification de la formule éco-pratique : possibilité d'un virement tous les mois (puis retrait en comptoir de change ou envoie à domicile), dans l'objectif de rendre automatique les dépenses en Retz'L.
    Idée 1 : Carnet de bienvenue remis à l'adhésion avec des réductions pour « franchir le pas »
    Idée 2 : chèque cadeau en Retz'L
  2. Création d'un billet 0,50R pour faciliter l'appoint ou l'arrondi
  3. Aider et accompagner s'ils le souhaitent, les professionnels qui reconvertissent leurs Retz'L en €. 18% des professionnels reconvertissent, ce sont généralement ceux qui en reçoivent le plus, qui ont du mal à les faire circuler. On peut les aider à identifier leurs partenaires pour les faire adhérer au réseau et ainsi créer de nouvelles relations entre pros.
  4. Inciter à faire circuler. Taux de reconversion actuel 3%.

Proposition 1 = appliquer un taux de reconversion progressif de 3 à 5%
Proposition 2 : création d'un fond de soutien grâce aux recettes de la reconversion
Remarque 1 (François) : il faut répéter aux commerçants leur intérêt à faire circuler les Retz'L pour amplifier la masse monétaire en RL.
Remarque 2 (Olivier, particulier) : propose la mise en place d'un fond de dotation.
Remarque 3 (Stéphane, pro) : refuse les 5%, propose que tout le monde convertisse au moins 50€ en Retz'L/an.
Remarque 4 (Autre pro) : attention, les pros sont déjà sollicités financièrement
Remarque 5 (Autre pro) : rêve de se passer des banques € s'ils peut faire ses prêts en Retz'L.
Cette proposition d'évolution du taux de reconversion nécessite une re-réflexion, un groupe de travail mixte pour expérimenter une évolution, pose la question de la prise de décision.
Proposition 3 (Sandra) : si le fond de soutien est adopté, on peut proposer un taux de reconversion libre à partir de 3%
Remarque 6 : Les commerçants manque d'éléments de communication pour se réapproprier la communication du Retz'L pour intégrer des particuliers au réseau.

La transformation du don aux associations des recettes de la reconversion en fond de soutien est adopté à l'unanimité.

3. Faire vire le réseau

  • Apéro du réseau
  • Groupe FB fermé pour continuer les échanges des apéros. Proposition : autres outils que FB
  • Nious letter à poursuivre
  • Mettre en place des outils de développement économique par et pour les adhérents, sur le principe de la Ruche qui dit oui. C'est-à-dire à dire faire un marché du Retz'L avec pré-commande, 1 fois/mois.
  • Développer la coopération entre les professionnels d'une même ville ou d'un même secteur d'activité

4. Projet de circuit éco-touristique

A expérimenter cet été sur la côte. Inviter les touristes à utiliser le Retz'L et ainsi à découvrir les spécificités du Pays de Retz (comme à l'étranger hors €)

 

Flash info (Catherine) 

Participation de quelques membres du collectif de gestion aux 13ème rencontres nationales des MLC à Lignières-en-Berry en mai 2016

 

Quatrième partie : Emparez-vous du Retz'L !

Exemples de réseaux au sein du Retz'L :
– Réseau bien-être au sein du Solilab : Solizen. Charte éthique, coopération. Utilise le tremplin du Retz'L pour se fédérer. En phase d'expérimentation, apprennent à travailler ensemble. Communique sur la possibilité de paiement en Retz'L. Invite les autres thérapeutes du bien-être à les rencontrer.
– Projet sur la métropole nantaise et le Pays de Retz : Scopeli supermarché coopératif, porté par la Cantine des colibris et des faiseux. Placer l'alimentation comme médecine préventive et curative : proposer des produits sains à des prix faibles (20 à 30% moins chers). 80% de bio, 80% d'alimentaire.
Il faudra acheter des titres pour devenir coopérateur et s'engager à une vacation de 3h/mois dans le magasin. Minimise la masse salariale, minimise les marges. Sur le modèle de la Louve, 7 projets aujourd'hui en France. 8 personnes dans la coordination du projet aujourd'hui pour Scopeli.
Objectif : trouver le lieu.
Valeurs : 1er supermarché qui accepte les MLC, Nef, Enercoop.

 

Cinquième partie : élection du collectif de gestion

Collectif de gestion :
Sont réélus :

  • Daniel Dupont
  • Catherine Esnée
  • Sandra Finzi
  • Michel Foucré
  • Gaëlle Gervot (?)
  • Corinne Guignard
  • Emmanuel Labarre
  • François Nicolas
  • Isabelle Pradel

S'ajoutent au collectif de gestion sortant :

  • Olivier Mann
  • Yannick Calvez
  • Dominique Clavier
  • Natacha Leoty

Les membres du collectif de gestion sont élus à l'unanimité.