Archives de catégorie : Non classé

Interview – Avec Charlotte Barbin, caricaturiste et prestataire du Rozo.

 

Ce quatrième interview est particulier, puisque nous retrouvons cette fois une adhérente de la monnaie de Saint-Nazaire, le Rozo, avec laquelle le Retz'L est partenaire depuis 2016, Charlotte, une caricaturiste que nous avons rencontré lors de la fête de la biodiversité samedi 10 juin dernier.

Bonjour Charlotte et merci d'avoir accepté cet interview en tant qu' adhérente au Rozo, la monnaie de Saint-Nazaire avec laquelle le Retz'L est « marié » depuis l'an dernier. Quel a été ton parcours pour aboutir à la caricature ?
Je suis dessinatrice depuis 2011, je suis passée par l'école Pivaut à Nantes. Les visages ont toujours été mon thème de prédilection. Un jour, une amie m'a proposé de faire une galerie marchande à Nantes pour nous faire un peu de sous. Par la suite, nous avons continué toute les deux pendant un an et demi. Elle est partie à l'étranger et moi, j'ai continué dans cette voie.

Tu collabores avec des publications ?
Oui, avec Cheval Magazine, une revue d'équitation, depuis 2012 à raison d'une illustration par mois.

Comment en est tu arrivé à La monnaie locale.
J'avais quelques questionnements au sujet de l'agriculture et de notre alimentation. On ne se dirige pas vraiment vers une alimentation saine, alors que c'est quand même la base. De fil en aiguille, j'ai regardé des documentaires, des gens qui parlent de l'agriculture, des pesticides, de tous les cancers que cela provoque et qui augmentent. C'est une façon de penser qui amène à considérer que la monnaie locale pourrait faire changer les choses. Nous pourrions vivre entre nous plutôt que sous l'égide des « gros requins » qui ne nous font pas avancer.

Comment as-tu découvert le Rozo ?
J'étais présente à la fête du vent à Donges, lorsque le Rozo faisait un travail de recherche de prestataires. J'étais en train de faire des caricatures sur cet événement. C'est là que j'ai adhéré, d'abord en tant que particulier, puis en tant que pro.

La monnaie circule bien de ton côté ?
Pour l'instant, j'ai assez peu de commandes. Je fais pas mal de prestations pour des mariages, avec des gens qui ne sont pas forcément de la région, donc pas de gros chiffre d'affaire mais je compte quand même m'implanter dans le coin et ça fait deux mois que je suis dans l'annuaire du Rozo. J'espère faire beaucoup d'événements avec eux.

Comment t'impliques tu dans la monnaie locale ?
C'est du militantisme, en somme. De plus en plus, je parle de la monnaie locale avec mes clients même si je ne suis pas du genre à être capable de débiter un tas d'arguments !

Comment devrait évoluer les MLC selon toi ?
Je pense que les gens devraient être de plus en plus dans une mouvance de petites actions liées à la transition. Les gens doivent se poser davantage de questions et découvrir qu'il y a des alternatives au fait d'être enchaîné au banque. Il y a déjà une prise de conscience sur les dégâts de la finance. Et puis, c'est rigolo de payer sa nourriture en monnaie locale !

Merci à toi Charlotte !

Pour découvrir son travail : https://www.prestationcaricature.com/

 

BILLET DE L’AMBASSADEUR : « Utiliser la monnaie locale fait partie des choses que l’on peut faire si l’on veut s’investir dans la défense de nos territoires ».

 

A titre d'ambassadeur de la monnaie locale le Retz'L, j'ai pu converser avec beaucoup d'entre vous, producteurs locaux ; maraîchers ; artisans ou particuliers. Vous étiez immanquablement conscients des difficultés à conserver des activités de proximité saines face au gigantisme des conglomérats. Une mondialisation reposant sur la finance dérégulée et l'urbanisation progresse à grands pas tandis que nos territoires déclinent.


Partout, des exploitations ferment à tour de bras. Le site Planetscope donne en temps réel des chiffres qui doivent nous alarmer : 4114 fermes ont mis la clé sous la porte depuis le 1er janvier au moment où j'écris ces lignes. Ce lien a été consulté deux fois à 3 semaines d'intervalle. Pas moins de 400 fermes ont disparu dans ce laps de temps, le premier chiffre était d'environ 3700 fermes ; avec une moyenne de 200 fermetures par semaine ! Les agriculteurs parvenant à se maintenir à flot sont réduits à fournir les grands groupes de distribution à des tarifs dérisoires consumant tout espoir de marge raisonnable et causant de grandes souffrances aux travailleurs de la terre. Artisans ; restaurateurs ou professionnels de la culture ; ceux-là ne sont pas moins affectés par cette concentration profitable aux grandes groupes. In fine, nous savons depuis longtemps notre écosystème et nos corps incapables de supporter ce monde dystopique tout-industriel promis par la financiarisation n'ayant d'autre fin qu'elle-même.


Néanmoins, les pistes pour des alternatives ne manquent guère. Le problème réside dans le fait de ne pas les explorer. Mettre en adversité villes « mondialisées » et province est moins de nature à nous apporter l'indispensable équilibre entre innovations utiles et pérennité de nos acquis qu'à attiser des tensions déjà trop exploitées. Tant pour des raisons économiques et écologiques que de paix sociale; gardons-nous de boire le calice de ce manichéisme jusqu'à la lie et recherchons des dénominateurs communs : le désir de s'adapter aux nouvelles technologies, de vivre sainement, ou encore de s'investir dans les processus de notre société.


Julien Lassourd, gérant du bar "YOU!" à Nantes, fait remarquer que la façon de dépenser notre argent revête aussi une portée politique car « notre bulletin de vote est dans notre porte-monnaie ». Utiliser la monnaie locale fait partie des choses que l'on peut faire si l'on veut s'investir dans la défense de nos territoires par la dynamisation des circuits courts.


A ceux qui utilisent le Retz'L, mais aussi aux usagers des près de 2500 monnaies complémentaires du monde, merci encore d'accompagner ce modeste dessein parmi tous ceux voués à une société plus équilibrée et responsable. Aux novices, j'ai le plaisir de partager avec vous quelques éléments afin d'appréhender la thématique de l'économie sociale et solidaire. Vous retrouverez ces ressources au bas de ce billet (1).


Kéllian L-Boruta, ambassadeur du Retz'L.

1 – Pour aller plus loin:

Mieux comprendre la monnaie locale avec Stéphane le Stéfanois : https://www.youtube.com/watch?v=8fljjtCPZ8E
Liste des monnaies locales en France sur wikipédia.
MLCC, le réseau des monnaies locales complémentaires en France.